Région Rhône-Alpes Auvergne Isére    Pascal Sauvanet

Le 19e  festival international  du  cirque d’ Auvergne – Rhône-Alpes Isére  aura lieu du 19 au 22  novembre 2020 à  GRENOBLE .

Cette année ce festival  retrouve sa salle d’origine, le palais des sports de GRENOBLE. Malgré son déplacement pendant quelques années à VOIRON, il n’a cessé de rencontrer un énorme succès et reste une des plus importantes productions en France grâce sa programmation toujours organisée autour de ses deux spectacles de sélection réunissant des numéros du plus haut niveau international.

Comme depuis maintenant plusieurs années, le club du cirque vous propose  de  bénéficier d’une billetterie  pour des places privilégiées en raison de la qualité de leur emplacement. Cette offre prend d’ autant plus d’importance  que les réservations se font de  plus en plus précocement du fait de la notoriété de cet événement.
Bulletin de Réservation dans l’espace Adhérent, cliquer sur Actualités et sur l’affiche. À retourner avant le 10 mars avec le chèque à l’ordre de club du cirque. Renseignements : 06 47 44 11 74

 

Région Midi Pyrénées Roussillon     François Rozes

Noël en Cirque, présente « Excellence » à Valence d’Agen. Une sortie club est organisée le dimanche 13 décembre, au spectacle de 10h00.

Le spectacle vaudra, comme chaque année, le déplacement et pour ceux qui le souhaitent, nous prolongerons cette rencontre par un déjeuner au restaurant. Vu le succès remporté par ce spectacle, et le quota de places réservé pour les groupes, nous devons nous inscrire très rapidement.

Vous trouverez le bulletin de Réservation sur l’espace Adhérents  à retourner avec votre règlement avant le 9 mars dernier délai

 

Association Club du Cirque    Robert Kada

Depuis sa création en 1974, par Le Prince Rainier III de Monaco, le Festival International du Cirque de Monte-Carlo s’est inscrit parmi les plus prestigieuses manifestations mondiales.
Aussi important que les « Oscars » au cinéma, le « Clown d’Or » est la récompense tant convoitée de ce Festival et du monde du cirque.

Organisé et présidé avec passion par S.A.S. la Princesse Stéphanie de Monaco, retransmis dans le monde entier, le Festival présente chaque année une sélection des meilleurs numéros internationaux qui attirent de très nombreux spectateurs.

Le Club du Cirque, fort de son expérience, vous propose des solutions étudiées pour participer au 45e Festival International du Cirque de MONTE-CARLO du 21 au 26 janvier 2021, un événement à ne pas rater car ce sera grandiose.

Deux propositions d’hébergement, avec ou sans les places, à votre choix:
Soit l’hôtel Méditerranée *** de Menton, situé à 15 minutes à pied de la gare, avec transport en bus pour le samedi et le dimanche.
Soit loger près du chapiteau de Fontvieille où nous avons négocié des conditions spéciales réservées au Club du Cirque à l’hôtel Marriott **** de Cap d’Ail.

Afin d’être le mieux placé, cette année vous avez 4 choix de places, nous vous serions grès de bien vouloir nous faire parvenir votre bon de réservation avant le 15 juin 2020. Les frais de déplacement et le garage de l’hôtel sont à votre charge.

Bulletin de réservation: cliquer sur Espace adhérents, actualités, page du calendrier de janvier et cliquer sur l’affiche. Informations: 02 31 44 97 53.

 

 

 

 

Les membres de la région Nord du Club du Cirque, renforcés d’une joyeuse délégation belge, ont assisté avec un grand plaisir à la 45 ème édition du Cirque Educatif imaginé par Hugues Hotier.  A l’issue de la représentation du dimanche 16 février, une réception a réuni artistes, organisateurs, élus et les nombreux bénévoles qui soutiennent ce spectacle, d’une grande qualité cette année encore.
Au cours de cette réception, les membres du Club ont voulu mettre en évidence les trois soeurs SAABEL qui se produisent à trois reprises dans ce spectacle avec des numéros particulièrement soignés : dressage de chiens de traîneaux, équilibres sur cannes  et un charmant numéro de grande illusion autour de Alice au pays des merveilles.
Les trois sœurs représentent à la fois la tradition familiale et la modernité de mises en piste réinventées.
Dans le genre « médaille en chocolat », nous avons inventé  depuis une petite décennie le  » bravo » du club du cirque région nord que nous avons attribué aux trois soeurs SAABEL.

2020-02-18_vdr_PD

 

 

 

Les 26 et 27 novembre, une soixantaine de « fous » du cirque » se sont retrouvés à Lille à l’invitation de la Région Nord du Club du Cirque. Aux régionaux, s’étaient joints des membres de la région parisienne, de Belgique et même du Havre.

Fête Lilloise du cirque 2019

Le samedi fut consacré à la fête lilloise du cirque dominée cette année par d’excellents et spectaculaires numéros venus de l’Est. C’est un groupe enthousiaste qui, ensuite, partagea le verre de l’amitié offert par Thierry Ferry  qui avait associé également des « fous du cirque » néerlandais. Après le pot, un fort agréable repas, servi sous le chapiteau, fut partagé avec l’ensemble des artistes dans une chaleureuse ambiance.
Le dimanche, une trentaine de volontaires prirent la route de Namur pour assister au spectacle du 15ème festival du cirque de Namur organisé par la famille Horwood. Un spectacle honnête qui permit de conclure, dans la bonne humeur, ce weekend circassien.

Duo Vitalys Escargot d’Or Namur 2019

2019-10-08_vdr_PD

 

 

 

 

 

 

 

Notre ami Pierre Dhénin, Président de la Région Nord Pas-de-Calais, innovait cette année pour sa traditionnelle sortie automnale. Profitant de la concordance des dates entre la Grande fête lilloise du cirque et le Festival de Namur (Belgique), il proposait un week-end totalement Cirque.

C’est donc sous le barnum du chapiteau de Thierry Fééry que nous nous sommes retrouvés le samedi 27 octobre, en milieu d’après-midi, pour assister à la seconde matinée d’un spectacle qui se révéla fabuleux, comme à l’accoutumée, avec la troupe de Dmitry Sokolov en point d’orgue, interprétant sa chorégraphie mozartienne à la bascule.

Nous étions 62 participants à cette première journée, dont des membres d’autres régions :   Région Bourgogne Franche-Comté avec son Président Pierre Lacoste et son épouse, Région parisienne. Un fidèle membre belge était aussi présent. Cette sortie étant marquée par le souvenir de notre regretté ami Jean-Pierre Jerva, son épouse Françoise et sa fille Bénédicte, avaient tenu à faire le déplacement de Bordeaux. Qu’elles en soient ici remerciées. En hommage à Jean-Pierre, Pierre Dhénin, maître d’œuvre du programme papier comme l’an passé, avait choisi l’une de ses splendides photos pour illustrer, pleine page, la quatrième de couverture, représentant une voltigeuse des Sokolov, au sourire étincelant.

A l’issue du spectacle, sous le barnum,Pierre Dhénin remercia notre hôte de son accueil et de la qualité de son spectacle. et lui offrit deux livres. Thierry Fééry prit ensuite la parole et s’expliqua sur la composition de son programme 2018 comportant moins de numéros animaliers qu’habituellement. Après Alexander Lacey, la barre était très haute, et il préféra ne pas engager un numéro de fauves. Quant aux éléphants, l’accord n’a pas été conclu avec la famille pressentie. Mais il nous assura également qu’aucune porte n’était fermée pour les prochaines éditions.

Le maître des lieux nous convia ensuite à l’apéritif. Il avait eu la bonne idée d’y inviter les dresseurs du programme : la famille Frank (animaux de la ferme et poneys), Diana Vedyashkina (teckels) et son père, ainsi que l’artiste du cru : l’inénarrable Grégory Bellini et sa compagne Jennifer Beautour. Les conversations entre fans et artistes se poursuivirent bon train autours des tables du dîner, dont l’organisation avait été prise en charge par Thierry Fééry lui-même.

Le dimanche matin, nous étions 21 personnes à prendre la direction de Namur, en covoiturage. Après le déjeuner à La Tour de Pise (réservations effectuées par Julien Horwood, fils de l’organisateur du festival) dans la commune de Jambes, nous repassâmes sur l’autre rive de la Meuse, pour découvrir le chapiteau de Louis Knie, perché sur l’esplanade au sommet de la Citadelle de Namur, abritant le Festival de Cirque de Namur, 14e du nom, managé par Emmanuel Horwood. Celui-ci nous réserva le meilleur des accueils. Nous eûmes aussi le plaisir de saluer le clown Frisco et son épouse Mady, de passage en ce lieu.

Assistant à la première matinée de 14 h, nous fûmes tous séduits par le spectacle,composé de numéros inédits pour la plupart en France à ce jour. Difficile de choisir entre des artistes toutes et tous de très grande qualité, mais notre coup de cœur alla à la jeune Sara Biasini Berousek, fille de Marisa Biasini et Robi Berousek. Pour ses débuts en piste d’acrobate équestre, elle nous offre tout simplement la poste, sous la houlette de Louis Knie. Sara sera au programme du prochain Festival International de Cirque de Massy.

Après la photo souvenir, nous nous séparâmes, la tête pleine de belles images du cirque. N’était-ce pas là le but recherché ?…  Jean-Louis Boutroy & Pierre Dhénin

 

 

(Un article détaillé paraîtra dans la prochaine édition du CDU, tout comme un « Carnet de Voyage »

plus complet dans le prochain « Courrier des Lecteurs ».)

50 participants pour ce nouveau et cinquième voyage à la découverte des cirques étrangers. 39 ont effectué le voyage en car au départ de Wissembourg (67) et 11 ont rejoint Budapest en avion. 5 cirques ont été programmés, soit un par journée complète sur place, 4 sous chapiteau autour du Lac BALATON et la nouvelle production du Cirque Municipal de Budapest. Durant tous les étés, la quasi-totalité des cirques hongrois restent à demeure dans différentes localités autour du Lac BALATON, le plus grand lac d’Europe en dehors de la Russie (77 kms de long pour 596 km²). C’est l’endroit où beaucoup de touristes hongrois et étrangers, notamment venant des pays de l’Est et des pays nordiques, viennent passer leurs vacances d’été, ce qui explique cette exceptionnelle concentration des chapiteaux de cirques sur une route d’environ 18 kms tout autour du Lac BALATON.


Certains cirques donnent une représentation tous les jours de la semaine, certains prévoient un ou deux jours de relâche. Sauf exception le week-end, les représentations sont données en soirée à un moment où la température est en baisse dans cette région de la Hongrie qui bénéficie d’un climat légèrement plus tempéré que dans le reste du pays. Mais la chaleur y est toutefois garantie car nous sommes dans un pays au climat continental très marqué (températures très basses en hiver et très
élevées en été).

Au programme du voyage, une visite guidée de la ville de BUDAPEST, une mini-croisière sur le Lac BALATON, une journée dans la PUSZTA hongroise, l’expérience de la gastronomie hongroise, et bien entendu la découverte des cinq cirques prévus au programme :
– Le CIRKUSZ EÖTVOS le premier soir : l’accueil y est très chaleureux, les directeurs qui ont travaillé en France chez Pinder parlent bien notre langue, le spectacle est varié et bien enlevé
– Le MAGYAR NEMZETI CIRKUSZ de Joseph RICHTER le samedi 14 juillet, date à laquelle a lieu tous les ans « La Nuit du Cirque » autour du Lac BALATON. Des animations spéciales sont prévues dans tous les cirques et les programmes présentés sont très souvent renforcés. Ici, nous avons pu assister au bain des éléphants des CASSELLY dans le lac Balaton et en soirée à un spectacle de très haut niveau avec de nombreux numéros primés à Monte-Carlo, dont tous les numéros de Merrylu et Joseph RICHTER Junior, récompensés par un clown d’or lors du dernier Festival en janvier dernier.
– Le FOVAROSI NAGY CIRKUSZ (Cirque National de BUDAPEST), qui présente sa nouvelle production sous l’eau baptisée « ATLANTIC FLIGHT »,
– Le HUNGARIA NAGY CIRKUSZ de la famille WERTHEIM avec un spectacle de cirque traditionnel assuré par une majorité d’artistes et de dresseurs italiens
– Le CIRKUSZ FLORIAN RICHTER (frère aîné de Joseph RICHTER Junior) pour terminer en beauté ce voyage à la découverte des cirques hongrois.

Faute de temps suffisant (il eut fallu rester en Hongrie une petite semaine supplémentaire), nous n’avons pas eu l’occasion de découvrir les autres cirques hongrois (une vingtaine au total selon la directrice du CIRKUSZ EÖTVOS), parmi lesquels : le CIRKUSZ EXIT de Tibor RICHTER, le MR GERALD CiRKUSZ, le CIRKUSZ CALIFORNIA, le CIRKUSZ AMERICA…

Ce sera peut-être pour une autre fois, en groupe ou en individuel à l’occasion d’un autre séjour estival autour du Lac Balaton ou d’un voyage à travers la Hongrie, un pays de cocagne pour les amateurs de cirque traditionnel.

Roland GUTLEBEN (Président Régional pour le Grand-Est), organisateur du voyage.