Nino Frediani est décédé récemment. Il était né à Lisbonne, au Portugal, en 1940, dans une famille circassienne d’origine italienne. Son père était l’un des acrobates équestres de la fameuse « colonne à trois » des Frediani. Son oncle Aristodemo devint le célèbre clown Béby.

Ayant commencé à apprendre à jongler quand il était enfant, il se produisit en solo à partir de lâge de 18 ans. Il avait développé une technique de jonglage rapide, qu’il pouvait présenter dans des salles au plafond bas. Ce qui lui permit de travailler dans des cabarets, des théâtres de variétés.

Il fit des tournées dans le monde entier dans les années 60 et 70. On le vit notamment au Cirque d’Hiver de Paris en 1968, année où il fut désigné comme le jongleur le plus rapide du monde. Son numéro pouvait alors durer 14 minutes.

En 1980, Nino Frediani arrivât à Las Vegas, où il resta jusqu’à la fin de sa carrière, y donnant plus de 20 000 spectacles. Il avait pris sa retraite en 2017, après 75 ans de carrière.

Si les performances de Nino Frediani étaient incroyables, ce qui est encore plus incroyable, c’est le secret que le jongleur ne dévoilât qu’en 2013 : il était quasiment non voyant En effet, il l préférait être considéré comme un jongleur de vitesse, plutôt que comme un jongleur aveugle.

Le Club du Cirque adresse toutes ses sincères condoléances à sa famille et à ses amis.

Sources : Adrian, Web

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *