Brèves de cirque

Comme les brèves de comptoirs, le cirque a ses histoire, ses peines, ses amours, ses infos. Les « brèves de cirque » parfois amusantes, parfois tristes ou solennelles , nous font pénétrer dans le monde du cirque, attachant et mystérieux, par le petit bout de la lorgnette.
Les « brèves de cirque » suivent le fil de l’actualité sans a priori et sans parti pris, elles constituent un lien amical entre les passionnés et les professionnels.
Surtout, ne vous privez pas de partager votre récolte d’anecdotes, d’infos, d’histoires de cirque…en les envoyant sur le lien CONTACT.

THÉÂTRE DES ANIMAUX DE MOSCOU

Théâtre des animaux Moscou

Le théâtre animalier VL Durov ou Grandpa Durov’s Corner est un théâtre à Moscou dans lequel les acteurs sont des animaux: hippopotame, éléphant, corbeau, pélican, raton laveur et bien d’autres.

Le théâtre a été fondé le 8 janvier 1912 par Vladimir Leonidovich Durov, le fondateur de la célèbre dynastie, dont les descendants travaillent toujours dans le théâtre. Vladimir Durov lui-même était un célèbre artiste de cirque, clown, entraîneur et écrivain. De 1919 à 1982, l’établissement avait le nom de Durov’s Corner.
Le bâtiment qui abrite le théâtre depuis sa fondation a été construit en 1894 par l’architecte August Weber. En 1911-1912, le bâtiment a été reconstruit par l’architecte ND Polikarpov. Les statues d’animaux dans le foyer ont été réalisées par le fondateur du théâtre lui-même. En 1980, un nouveau bâtiment du théâtre Durov a été construit à côté de l’ancien (architectes G.E.Saevich, L.I.Gorbunova, T.T.Lazarenko).
Aujourd’hui, le théâtre abrite les grandes et petites scènes, l’attraction Mouse Railroad et le musée. Entre deux grande affiche de Cirque à Moscou, un établissement à ne pas manquer.
Source : Théatre VL Durvov FB
2021-01-08_bdc_MV

NAISSANCE ÉLÉPHANTESQUE

Au lendemain de la naissance du bébé de notre éléphant Soraya, nous avons envie de partager avec vous d’autres images de ce moment si émouvant. Des images de la mise bas, et des première secondes du nouveau-né…
Chez les éléphants, par un mystère de la nature, la mise bas se produit souvent la nuit. Et en famille. Tout le groupe (constitué des femelles, sœurs, tantes, cousines, mères, avec les seuls jeunes mâles qui ont encore besoin de leur maman) accompagne la future mère qui va bientôt donner la vie. Dans un silence impressionnant, pendant les longues heures qui précèdent l’arrivée du bébé.
La mise bas, ce miracle de la nature, sonne ensuite l’heure du bonheur de tout le groupe. Sonne… au sens propre comme au sens figuré. C’est un concert de barrissements ( https://fb.watch/2Zwko2lwgY/ vous les entendez sur la video) qui accompagne la naissance!
Dès le petit né, toute la famille s’approche. Les plus expérimentées des femelles viennent encadrer la nouvelle maman, l’entourer, la protéger. Certaines repoussent gentiment les plus jeunes éléphants qui vivent eux aussi une première naissance et pourraient être trop impétueux en s’approchant du nouveau-né. Chaque éléphant a ici son rôle, sa mission. Chacune des femelles participe à cette communion, à cette vie de groupe, si solidaire, que les éléphants savent nous offrir. Et tous laissent la maman s’occuper de son petit avec cet amour maternel qui, on vous l’avoue, nous fait fondre…
Les soigneurs, eux, sont tout près. Vous le savez, c’est une particularité et un choix à Pairi Daiza (Belgique) , ils vivent avec les éléphants, à leurs côtés, 24 heures sur 24. Pendant la mise bas, Rob et certains des soigneurs restent donc dans l’enclos, à distance respectable. Les éléphants ont une confiance totale envers eux, parce qu’ils partagent leur quotidien depuis tant d’années. Et savent qu’ils ne sont là que pour aider le petit ou sa maman si, par malheur, la nature avait amené quelques complications… Ce ne fut pas le cas, fort heureusement.
Et tous, quelques minutes après la naissance, ont pu laissé la famille d’éléphants vivre seule ce nouveau bonheur…
Source: Parc animalier Pari Daiza, service communication décembre 2020
2021-01-08_bdc_MV